Florence Devaux-Dabenoc

Florence Devaux Dabenoc

Florence Devaux-Dabenoc

« TWIGA » 

 »  La girafe est belle, elle est une échelle… 

 … entre le sol et le ciel, l’herbe et le soleil !   » (Marc Alyn) 

La girafe est souvent oubliée lorsqu’il est question de conservation.  Privée de son habitat (déforestation, mouvements de population), victime des dérèglements climatiques , ou parfois de braconnage (pour sa viande et sa peau), cette géante de la savane, bien que protégée dans plusieurs pays d’Afrique, a perdu 40 % de son effectif ces trente dernières années et a rejoint fin 2016 la longue liste des espèces menacées. 

Il m’est impossible d’imaginer la savane africaine sans leurs silhouettes altières. Ce serait comme retirer le  » f  » du mot « afrique » alors qu’il lui donne tout son relief et le ponctue avec chaleur,  comme imaginer une banquise sans ours polaires, l’océan sans baleines, la forêt indonésienne sans orang-outans …. 

Mon exposition Twiga (« girafe » en swahili) est un cri du cœur, un cri d’amour pour ces icônes africaines majestueuses et si attachantes.

Retour haut de page