Christine MOSNIER

Christine MOSNIER

“J’habite à la campagne, entre collines et vallons, tout près de la vallée de la Sioule, dans le Puy-de-Dôme. J’ai commencé la photographie en 2010 et c’est vers le petit monde discret des fleurs sauvages et des champignons que mon regard s’est orienté.”

Dans les feuilles mortes, l’herbe mouillée, la mousse épaisse, Christine recherche le sujet dont la silhouette attire son regard. Elle joue avec les flous, pour que l’environnement devienne un décor qui traduit la poésie de l’instant. La lumière, la rosée, les végétaux offrent alors au sujet l’écrin qui le sublime.

 
“En l’absence de lumière, je plonge dans un style plus abstrait avec un mouvement intentionnel de mon appareil photo. Arbres et forêts apparaissent alors, en douceur, dans une ambiance onirique.
Cette vision poétique du monde végétal ne doit en rien faire oublier le drame de la disparition des espèces et de la fragilisation des écosystèmes. Elle doit, au contraire, nous faire prendre conscience que dans tous les êtres vivants de la planète, il faut voir une parcelle de vie à respecter et à conserver précieusement.”

Retour haut de page